«(1) la fonction référentielle est orientée vers le contexte (la fonction dominante dans un message comme «l`eau se trouve à 100 degrés»); (2) la fonction émotive est orientée vers l`émetteur (comme dans les interjections`bah! `et`Oh! `); (3) la fonction conative est orientée vers le destinataire (impératives et apostrophes); (4) la fonction phatique sert à établir, prolonger ou interrompre la communication [ou confirmer si le contact est toujours là] (comme dans`Hello? `); (5) la fonction métalinguale est utilisée pour établir un accord mutuel sur le code (par exemple, une définition); (6) la fonction poétique (par exemple, «Schtroumpf») met «l`accent sur le message pour son propre bien» [(Jakobson, 1960, p. 356)]» (trad. de Tritsmans, 1987, p. 19). Le modèle de Jakobson des fonctions du langage distingue six éléments, ou facteurs de communication, qui sont nécessaires pour que la communication se produise: (1) contexte, (2) émetteur (expéditeur), (3) destinataire (récepteur), (4) contact, (5) code commun et (6) message. Chaque facteur est le point focal d`une relation, ou fonction, qui opère entre le message et le facteur. Les fonctions sont les suivantes, dans l`ordre: (1) référentielle („la terre est ronde”), (2) émotive („beurk!”), (3) conatif („Come here”), (4) phatique („Hello?”), (5) metalingue («qu`entendez-vous par «krill»?), et (6) poétique («Schtroumpf»). Lorsque nous analysons les fonctions de la langue pour une unité donnée (comme un mot, un texte ou une image), nous spécifions à quelle classe ou type il appartient (par exemple, un genre textuel ou pictural), quelles fonctions sont présentes/absentes, et les caractéristiques de ces fonctions , y compris les relations hiérarchiques et toute autre relation pouvant opérer entre elles. Jakobson semble reconnaître la relation entre les fonctions poétiques et référentielles, puisqu`il les place dans une sorte de bataille pour la suprématie (1960, pp. 370-371): le modèle bien connu des fonctions de la langue introduite par le linguiste russo-américain, Roman Jakobson (1960, pp. 350-377), peut être contesté sur plusieurs motifs d`un point de vue théorique. Notre but dans ce chapitre est simplement de suggérer quelques façons d`exploiter le potentiel analytique de cet appareil. Lorsque nous analysons les fonctions de la langue pour une unité donnée (comme un mot, un texte ou une image), nous spécifions à quelle classe ou type il appartient (par exemple, un genre textuel ou pictural), quelles fonctions sont présentes/absentes, et les caractéristiques des fonctions , y compris les relations hiérarchiques et toute autre relation pouvant opérer entre elles.

Les modèles de communication de la contribution de Jakobson sont incarnés dans son fameux article «linguistique et poétique», publié en 1960, dans le style de travail de la langue, réalisé par T. A. Sebeok et édité par MIT Press. De: le modèle de Jakobson dans un dictionnaire des médias et de la communication» Jakobson dit qu`à la différence des phrases déclaratives, les impératifs (liés à la fonction conative) ne peuvent pas être testés pour leur valeur de vérité.